philosophie
visite de l'imprimerie
l'équipe
MG et les jeunes
un peu d'histoire
les comptes
 

éditeurs de revues
collectivités publiques
auteurs de livres
événementiel
entreprises
 

créations graphiques
périodiques
livres
sites internet
livre d'or
 

<   Precedent       Suivant   >

Un imprimeur qui lit les livres qu'il imprime ...10

... ce n'est pas très raisonnable, surtout s'ils sont gros. Mais imprimer un livre quelle magie et quelle occasion de rencontrer ceux qui les écrivent et qui sollicitent un avis bienveillant.

Cela a commencé avec Pierre Delay, le père de François qui était professeur de lettres et donnait des conférences pour raconter ses lectures. Ses auditeurs voulaient un polycopié, ils ont eu des livres.

C'était un bon début dans la littérature générale qui ne fait pas vivre les éditeurs et provoque toujours le même enthousiasme chez les auteurs. Les auteurs auto-édités de la région se sont progressivement donné rendez vous chez MG car François a continué à lire les manuscrits et donne toujours, bien que ce soit dangereux, et uniquement si on le lui demande, son avis.

Mais cette activité finalement marginale en chiffre d'affaires (une dizaine de livres chaque année, 3 % du chiffre d'affaires) est la plus sentimentale. Pour le poète qui vous amène son oeuvre mûrie depuis 20 ans, pour la jeune retraitée qui vient de trouver le temps de raconter l'histoire de sa famille, quelle émotion d'assister aux étapes de la fabrication et de recevoir son oeuvre qui sera quelque fois la seule.